BREIZATAO – NEVEZINTIOU (11/04/2018) Deux individus ont hurlé « allah akbar » hier à la gare de Sant-Brieg (Saint-Brieuc).

Ouest-France (source) :

Vive émotion, ce midi, à la gare de Saint-Brieuc. Vers 11 h 45, deux hommes, porteurs de bagages, prennent à partie un agent SNCF au guichet voyageurs. Ils lui lancent : « Vous nous voulez du mal ! » Peu après, dans le hall de la gare, ils crient « Allah akbar » et tiennent des propos hostiles à la France et aux catholiques, selon le compte rendu fait par la police après audition de plusieurs témoins.
Un employé tente de les faire sortir sur les quais, ils le menacent de mort. Le chef de gare décide alors d’interrompre momentanément le trafic ferroviaire et fait évacuer la gare. Police secours est appelée. Une quinzaine de policiers arrivent sur place, dont une unité d’intervention en configuration « niveau 2 Tuerie de masse ». Un périmètre de sécurité est établi autour de la gare, les deux hommes sont rapidement interpellés, malgré la rébellion de l’un d’eux.
Leurs valises, la gare et ses environs sont fouillés, sans que rien de suspect ne soit trouvé. Les deux hommes sont placés en garde à vue, pour apologie du terrorisme, menaces de mort, rébellion. L’un, âgé de 23 ans, originaire de Mayotte, de nationalité française, sans domicile fixe, est très connu des services de police pour des faits similaires. Le second, âgé de 32 ans, demeure en Loire-Atlantique. C’est lui qui s’est rebellé.

Conformément à la stratégie de l’omerta du gouvernement français, les deux intéressés ont été qualifiés de « déséquilibrés » pour éviter que l’opinion publique n’établisse de rapports avec la colonisation de peuplement afro-islamique.

 

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here