Montpellier : Malgré ses nombreuses condamnations, le gouvernement donne un titre de séjour au migrant clandestin

0
6216

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (11/05/2018) Dans la nuit de lundi à mardi, vers 3h, un agent de sécurité engagé sur le Fise pour la surveillance d’établissements recevant du public au bout de la place de l’Europe, au niveau de l’avenue du Pirée, à Montpellier a eu son attention attirée par un bris de vitre.

En s’approchant d’un des restaurants, il a constaté qu’une baie vitrée était brisée et il a aperçu un individu qui s’enfuyait à pied. Il a appelé le 17, le numéro d’urgence de police-secours, qui a dépêché une patrouille de la brigade anticriminalité -BAC- très vite sur zone. Forts du signalement du suspect, les policiers de la Sécurité publique n’ont pas tardé à repérer un jeune homme, déjà connu des services de commissariat central et du parquet des mineurs du tribunal de grande instance.

Âgé de 19 ans, il a été placé en garde à vue. Il ressort qu’il avait déjà été interpellé le 24 mars dernier en flagrant délit, pour avoir cambriolé par effraction le même restaurant. Son casier judiciaire porte mention de nombreux cambriolages commis à Montpellier, depuis son arrivée, alors qu’il était un mineur étranger non accompagné, pris en charge et hébergé par le Département de l’Hérault.

Selon nos informations, alors qu’il a été maintes fois déférés au parquet des mineurs, sans respecter ses obligations d’insertion, il aurait obtenu son titre de séjour sur le territoire, après être devenu un jeune adulte. Désormais, il est livré à lui même et, à 19 ans, il a grossi le cercle des SDF de Montpellier.

(Source : E-Métropolitain)

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here