BREIZATAO – NEVEZINTIOU (22/05/2018) Une africaine a été exclue de la première session des examens de la faculté de droit de Roazhon (Rennes), les 7 et 9 mai. Son comportement violent  a motivé le doyen de l’Université. Elle a saisi la justice et entend poursuivre sa formation en droit.

Ouest-France (source) :

Frédéric Lambert, doyen à la faculté de droit et de science politique, a pris un arrêté de police, le 24 avril, lui interdisant l’accès aux locaux, « pour des raisons de sécurité et de maintien de l’ordre ».
Ce, sur la base de « témoignages concordants, émanant d’un enseignant et d’étudiants » attribuant à la jeune femme « un comportement agressif, imprévisible et violent, notamment des menaces et insultes répétées […] ainsi qu’une agression physique », selon le texte de l’arrêté.
« C’était le jour de mon dernier cours. Pour moi, les études, c’est un Graal, assure la jeune femme, née en Angola il y a 32 ans, et réfugiée en France, avec ses parents, quand elle avait neuf mois.
La direction de l’établissement assure que la jeune femme sera autorisée à se présenter à ces examens de juin. Et qu’elle sera convoquée en commission disciplinaire, a priori début juillet.
SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here