BREIZATAO – NEVEZINTIOU (06/06/2018) Près de 450 détenus radicalisés sortiront de prison d’ici fin 2019, parmi lesquels une cinquantaine de « terroristes islamistes », a indiqué mercredi la garde des Sceaux Nicole Belloubet en affirmant que le gouvernement était « arc-bouté » sur le suivi de ces personnes.

Des détenus de droit commun « radicalisés » en prison. « Nous avons à peu près 500 détenus qui sont radicalisés comme terroristes islamistes. Sur ces 500 là, il y en aura une vingtaine cette année qui sortent, et puis à peu près une trentaine l’année prochaine », a-t-elle expliqué sur BFMTV. A cette cinquantaine d’individus devant sortir de prison s’ajoutent des détenus de droit commun qui se sont « radicalisés » : « à côté de ceux-là, nous avons effectivement des gens qui sont détenus pour des faits de droit commun mais qui en même temps, nous le savons, ont été radicalisés (…) un certain nombre d’entre eux, à peu près 30%, auront terminé leur peine en 2019 et sortiront en 2019 ». « Cela fait environ 450 personnes » qui sortiront de prison d’ici fin 2019, a-t-elle dit.

(Source : Europe 1)

SHARE