BREIZATAO – NEVEZINTIOU (07/06/2018) La cité des Indes, à Sartrouville, a été le théâtre de violents incidents en raison de la fermeture d’une mosquée prêchant un islam radical.

Lundi 4 juin, la mosquée de la cité des Indes, à Sartrouville (Yvelines), a été murée après la résiliation du bail de l’association cultuelle. Selon la préfecture, celle-ci était «un foyer ancien de l’islam radical » où « des prêches radicaux, marquant leur hostilité aux principes républicains et incitant à la haine à l’encontre des autres religions » étaient autorisés.

Comme le révèle Le Parisien ce mercredi 6 juin, une série d’incendies et d’affrontements avec les forces de l’ordre ont eu lieu dans le quartier la nuit suivant cette décision préfectorale. Du matériel urbain a été vandalisé et lorsque les pompiers sont intervenus pour mettre fin à un feu allumé au pied d’un immeuble ils ont été caillassés, malgré la présence de voitures de police.

Les violences se sont ensuite déplacées jusque devant les locaux du bailleur HLM, le Logement Francilien, qui avait obtenu l’expulsion de l’association cultuelle qui occupait la mosquée. Selon Le Parisien, 43 grenades de désencerclement et de nombreux coups de flash-ball ont dû être utilisés pour définitivement disperser les divers groupes d’assaillants.

(Source : Valeurs Actuelles)

SHARE

1 COMMENT

  1. Contre ces gens la, il faut passer a la vitesse supérieur pour leur faire comprendre que la France ne sera pas, ne sera jamais une république islamique .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here