République française, reprend tes nègres ! (Editorial)

0
2480

BREIZATAO – PENNADSTUR (10/07/2018) Plus que jamais l’état de décrépitude raciale de la France républicaine éclate aux yeux de tous à la faveur de cette Coupe du Monde de football où les masses hexagonale sont poussées, jusqu’à la nausée et à l’abrutissement, à embrasser le sinistre spectacle d’une équipe de mercenaires africains s’ébrouant sur un stade.

Il paraît plus que nécessaire de rappeler toute l’étendue de l’escroquerie au « patriotisme » que représente la propagande française au sujet de cet amalgame confus de nègres hébétés qui représentent – c’est officiel – ce qui fût jadis l’empire français.

De cet empire, ne reste plus que l’insolite arrogance d’une puissance ressassant sur ses gloires perdues, assise sur une mer café-au-lait dont le spectacle préfigure la catastrophe raciale à venir dans ce qui fût jadis la Gaule celtique.

Il n’est de politique sans réalité et la réalité politique est une réalité humaine, c’est-à-dire physique et biologique. Réalité contre laquelle s’acharne, avec passion, une presse acquise à la grande créolisation de l’Hexagone.

Nous autres, celtes de Bretagne, voyons là se donner à voir toute la haine sourde pour l’humanité blanche à laquelle nous appartenons. Cette équipe, étendard du programme racial français pour sa propre population, est aussi l’avant-garde de la même basse humanité qui envahit chacune de nos villes à un rythme effrayant.

Voilà le grand tamtam du flot nègre qui tape aux portes de nos villes.

Sous les acclamations d’une bourgeoisie cosmopolite devenue homosexuelle, socialo-sodomite, bien enculée, bien ignoble, cette déjection s’affiche lascivement devant nous.

Tel n’est pas notre destin, à nous antique race de Bretagne. Cette marée de boue raciale ne saurait avancer davantage sans rencontrer une opposition catégorique et d’abord morale, spirituelle. Pour nous, descendre au niveau des nègres, est une impossibilité qui nous inspire le même dégoût qu’une flaque de vomissure.

Exaltons ce que nous sommes. Choisissons notre âme.

Les Bretons conscients de ce qu’ils sont ne peuvent, en aucun cas, se reconnaître dans ce brouet infect provenu des coins les plus obscurs et les plus repoussants de la jungle africaine.

La jeunesse bretonne doit cracher, avec passion, sur ces marques d’avilissement et de perdition et exalter, avec force, l’orgueil racial du peuple breton.

Nous ne voulons pas des nègres rigolards venus de France.

Nous ne voulons que nation bretonne redressée, passionnément fière de son sang celte et qui se prépare à mener la lutte décisive pour sa survie.

Aussi, nous affirmons avec force : république française, reprend tes nègres !

SHARE