Le musicien Yann Tiersen dénonce la politique d’éradication de la langue bretonne par l’Etat Français : « De l’ignorance, une honte, un massacre »

0
3756

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (06/08/2018) Le musicien Yann Tiersen a dénoncé la politique d’éradication de la langue bretonne par la république française dans un entretien à la presse.

Ouest-France (source) :

Avec ma femme (la musicienne Émilie Quinquois alias Little Feet), on a suivi la formation Stumdi, il y a trois ans. Cela fait partie de la même démarche. C’est comprendre l’endroit où l’on vit. Toute cette connexion avec la terre et la nature est présente dans la langue, la vraie langue. En Bretagne, les noms de lieux veulent dire quelque chose. Tous les secrets du monde se cachent dans les langues et pas dans l’uniformisation.
Pour comprendre d’où l’on vient, la langue du bout de terre où l’on vit est très importante. Ce que fait l’État français par rapport à ça, c’est de l’ignorance, de la bêtise, du massacre. C’est la honte : la France est l’un des seuls pays au monde qui ne voit pas la richesse qu’il a entre les mains. Le reste du monde va complètement dans l’autre sens : les pays reconnaissent la richesse qu’il y a dans les langues. C’est comme s’il y avait un oiseau rare et que tout le monde tirait dessus sans raison…

Passionné par la Bretagne et son peuple, Yann Tiersen apprécie particulièrement Eusa (Ouessant).

SHARE