Elections européennes : le président catalan Carles Puigdemont possible candidat pour le parti indépendantiste flamand

0
434

BREIZATAO – ETREBROADEL (09/08/2018) L’ancien président de la République de Catalogne Carles Puigdemont pourrait se présenter aux élections européennes sous les couleurs du Parti nationaliste flamand (N-VA).

JDD (source) :

Le premier point en faveur de Carles Puigdemont est qu’il semble débarrassé – pour le moment – de ses ennuis judiciaires. Poursuivi par la justice espagnole, il avait été arrêté en Allemagne mais le parquet avait refusé de l’extrader en ne reconnaissant pas l’accusation de rébellion. En juillet, le leader indépendantiste était alors redevenu libre de ses mouvements et avait pu retrouver la Belgique où il s’était exilé après la déclaration d’indépendance du parlement catalan. S’il ne peut toujours pas rentrer en Espagne sans risquer d’être incarcéré, Madrid a retiré son mandat d’arrêt européen.
A son retour à Bruxelles, Carles Puigdemont a exprimé sa volonté d’internationaliser le conflit entre la Catalogne et l’Espagne. « Je vais voyager jusqu’au dernier recoin du continent européen pour défendre la juste cause du peuple catalan, la cause de la démocratie, la cause de la liberté, la cause de l’auto-détermination », a-t-il déclaré. « Aucune nation n’est devenue indépendante en ayant la reconnaissance depuis le début, il faut y travailler. Je vais continuer à faire de l’internationalisation […] depuis Bruxelles, mais en envisageant toute l’Europe », a poursuivi l’ancien président de Catalogne.
Des déclarations qui peuvent être interprétées comme un premier pas vers les élections européennes qui auront lieu en mai 2019. Pour y participer, Carles Puigdemont pourrait bénéficier de l’aide du parti nationaliste flamand N-VA. Ce parti libéral et proche de l’extrême droite a exprimé son soutien au leader catalan à plusieurs reprises depuis l’arrivée de ce dernier en Belgique. Son président Bart De Wever a même déclaré : « Carles Puigdemont est un ami et sera toujours le bienvenu. » Pour l’instant, le parti flamand qui compte quatre sièges au parlement européen, ne s’est toutefois pas prononcé officiellement sur une candidature de Carles Puigdemont.
Dans tous les cas, le fait qu’il ne soit pas Belge n’empêchera pas Carles Puigdemont de se présenter puisque la loi électorale prévoit qu’un ressortissant d’un pays membre de l’UE peut être candidat aux élections européennes dans n’importe quel autre Etat s’il y est inscrit sur les listes électorales. Par exemple, Daniel Cohn-Bendit n’avait pas la nationalité française lorsqu’il a été élu député européen pour les Verts. Récemment, le Parti socialiste français a également proposé au Belge Paul Magnette d’être candidat.

Cette alliance des nations flamande et catalane est un heureux développement que les autres nations sans état du continent européen ne manqueront pas d’observer avec attention.

SHARE