Une officine proche de Macron a fiché les personnes critiques de l’affaire Benalla sur Twitter

0
1405

BREIZATAO – POLITIKEREZH (10/08/2018) Une officine proche de l’Atlantic Council – un faux-nez de l’Otan – a fiché les personnes détenant un compte Twitter et qui ont parlé de l’affaire Benalla en termes critiques.

Point de départ de l’affaire, une « étude » réalisée il y a quelques jours par une « ONG » belge sur les membres de Twitter qui ont relayé les détails de l’affaire Benalla. Cette ONG affirme que les discussions ont été artificiellement gonflées par quelques comptes suractifs dont elle assure qu’ils sont contrôlés par la Russie.

Très vite, il apparaît que tout est faux.

Pour tenter de se justifier, l’ONG publie la liste des comptes analysés, révélant un système de fichage de toutes les personnes jugées critiques à l’égard du gouvernement français et proches de la Russie.

Ce fichage, illégal, déclenche aussitôt des plaintes en chaîne auprès de la CNIL en charge de veiller au respect des droits individuels sur internet.

Plus tard, on apprend que les comptes qui ont été ciblés par l’ONG sont les mêmes qui ont été temporairement bloqués il y a quelques jours par Twitter qui voulait vérifier l’identité réelle de leurs propriétaires.

L’ONG a l’origine de ce fichage politique au profit du gouvernement français n’est autre que le milliardaire américain George Soros.

SHARE