Stade vide, rues désertes : échec retentissant de la visite de Bergoglio en Irlande sur fond de dérive pro-immigration et pro-islam

0
4841

BREIZATAO – ETREBROADEL (29/08/2018) L’Eglise Catholique s’effondre totalement. L’un des signes les plus sûrs de cet écroulement est la fréquentation catastrophique des différents événements organisés par l’actuel occupant du Vatican, Jorge Bergoglio, à l’occasion de son déplacement en Irlande, jadis tenue pour un bastion du catholicisme européen.

Avec seulement 130,000 personnes présentes à Dublin contre 500,000 espérées, l’organisation internationale engagée dans le soutien à l’immigration afro-musulmane en Europe est loin des chiffres qu’elle affichait lors de la venue de Jean-Paul II en 1979 avec 1,5 million de personnes, un tiers de la population irlandaise de l’époque (source).

Les positions extrémistes d’un clergé de plus en plus ouvertement marxisant ont abouti à jeter le discrédit sur une Église Catholique en voie de marginalisation complète.

Les provocations multiples de Bergoglio sur de nombreux sujets de société – en faveur de l’islamisation au remplacement de population par des dizaines de millions d’afro-musulmans – ayant encore accéléré le désintérêt et la défiance.

Des scènes particulièrement cocasses ont illustré cette déchéance à l’instar des rues de Dublin absolument vides lors du passage de chef de l’état du Vatican.

L’ère catholique en Irlande appartient désormais, comme ailleurs en Europe, au passé.

SHARE