Nantes : près d’une centaine de migrants afro-musulmans établissent de force un camp en plein hôpital

0
11290

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (10/11/2018) La capitale bretonne devient le théâtre de scènes de plus en plus régulières d’actions agressives de la part de colons afro-musulmans illégaux. Nouvel épisode au CHU de Naoned (Nantes) avec l’aide de l’extrême-gauche.

Ouest-France (source) :

Mais, selon la préfecture, la donne a changé ces dernières semaines à Nantes, ville où l’accueil des migrants semble désormais poser d’insolubles difficultés. Selon la préfecture, « environ 80 migrants occupent le hall d’accueil des urgences du CHU de Nantes […] pour lesquelles il n’a pas été relevé de problématique de santé ». Ces réfugiés seraient pour la plupart originaires du Moyen-Orient et de l’Europe de l’Est (Géorgie, Azerbaijan, Arménie, Albanie, notamment) et seraient arrivés au fur et à mesure, depuis le début de l’automne. Parmi eux : deux femmes enceintes et une vingtaine d’enfants.
Que faire ? « Les services de l’État et les équipes du CHU œuvrent pour trouver une solution pour ces personnes, afin que le centre hospitalier puisse garantir des conditions d’accueil aux urgences conformes à leur usage », indique la préfecture.

Un véritable village africain s’est même formé à plusieurs reprises en centre-ville, toujours avec l’appui de la nébuleuse anarcho-communiste.

SHARE