Nantes : il menace le commissariat de police au cri de « allah akbar »

0
Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (09/03/2019) Naoned (Nantes) n’a de cesse d’expérimenter les fruits du projet multiracial post-blanc de la diversité heureuse conçue et mis en oeuvre par la gauche socialiste depuis 30 ans, de Jean-Marc Ayrault à Johanna Roland.

Ouest-France (source) :

Il sortait de l’hôpital psychiatrique mais n’était manifestement pas en pleine possession de ses moyens. Cet homme d’une quarantaine d’années, jeudi, vers 14 h, n’a pas supporté d’attendre à l’accueil du commissariat central de Nantes. Il s’est montré menaçant, annonçant qu’il allait « se passer des choses » , criant plusieurs fois de suite « Allah akbar » .
Interpellé sur place pour être interrogé pour apologie du terrorisme, il a été placé en cellule de garde à vue. Là, il s’en est pris à un homme allongé sur un matelas. Après avoir vu un médecin, il a été hospitalisé d’office en psychiatrie.
C’est d’ailleurs en psychiatrie qu’un autre incident a éclaté, trois heures plus tard, ce même jeudi, dans un service de l’hôpital. Un homme, qui y est suivi, s’est présenté pour obtenir des médicaments. Les cachets lui ont été refusés, ce qui a provoqué sa colère. Il aurait alors porté des coups à un médecin, tout en proférant des menaces : « Je reviendrai avec une kalach et je te buterai. » Le jeune homme de 18 ans a été placé en garde à vue. Son état psychiatrique n’a pas été jugé assez sévère pour lui éviter d’être convoqué, le 30 avril, devant le tribunal correctionnel.

Entre kalachnikov et appel à l’intervention d’allah, les néo-nantais remplacent progressivement les anciens.

Défigurée racialement en seulement trois décennies, la ville de Naoned voit désormais les ethnies les plus exotiques et les plus cocasses charrier ce qui leur tient lieu de culture dans ce qui fût la capitale des Ducs de Bretagne.

Loading...
SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here