La Hongrie demande à l’Union Européenne de révéler les documents concernant son projet d’ouverture totale des frontières à l’immigration illégale

0
Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (13/03/2019) Un document récemment publié par le service de la Commission Européenne a révélé le « plus grand mensonge de Bruxelles » selon le ministre des Affaires Etrangères hongrois, Péter Szijjártó. Il affirme que le document évoque « des efforts secrets pour rendre le Pacte sur les Migrations de l’ONU obligatoire » dans tous les états-membres de l’UE.

Prenant la parole lors d’une conférence de presse, Péter Szijjártó a déclaré que le gouvernement hongrois appelait « la Commission Européenne à cesser de faire des plans secrets pour rendre le Pacte pour les Migrations de l’ONU obligatoire et à publier tous les documents relatifs réalisés en ce sens jusqu’à présent. »

Il a ajouté que le gouvernement appellerait la Commission Européenne à faire état de « chaque plan secret de cette nature » lors de la sessions du conseil des affaires étrangères du 18 mars.

Les citoyens de l’Union Européenne ont le droit de savoir « quels plans secrets la Commission Européenne réalise dans leur dos pour affaiblir encore davantage la sécurité du continent » a déclaré Péter Szijjártó à la radio publique Kossuth.

Il a insisté sur le fait qu’il était « bien connu » que « Bruxelles ferait avaler de force le Pacte pour les Migrations des Nations-Unies à chaque pays européen ».

Il a également noté que la Hongrie était le premier état de l’UE à avoir rejeté le document tandis que huit autres pays ont suivi.

Avant le vote de l’ONU sur le pacte, « Bruxelles n’a pas cessé d’essayer de nous berner en déclarant que ce n’était pas légalement contraignant » a déclaré Péter Szijjártó, ajoutant que « pourtant, le mot « obligation » est utilisé 80 fois dans le document adopté ».

Il a insisté sur le fait que le travail était en cours, à New York et Bruxelles, pour faire du Pacte un point de référence « graduellement, par la porte de derrière » à la faveur de conférences et de documents d’organisations internationales.

« Ils essaient de faire tout ce qui est possible pour rendre le Pacte obligatoire pour tout le monde », a-t-il déclaré.

Il a mis en lumière le fait que Pacte Global pour les Migrations de l’ONU « ne fait rien d’autre que légaliser l’immigration illégale et, selon ses définitions, déclare que tous les pays de la planète doivent participer à l’immigration ».

Péter Szijjártó a insisté sur le fait que le peuple hongrois a le droit de dire clairement qu’il ne veut pas vivre dans un pays d’immigrés et qu’ils ne considèrent pas l’immigration comme un droit humain fondamental.

Selon Péter Szijjártó, l’attitude de la Commission Européenne est dangereuse car si le Pacte Global pour la Migration est rendu obligatoire alors, par exemple, les migrants clandestins pourraient recevoir les mêmes services que les personnes résidant sur le territoire légalement et y paient des impôts. « Et cela alimenterait encore plus l’appel d’air qui, en retour, accroîtrait la menace terroriste » a-t-il ajouté.

(Source : Voice of Europe)

Loading...
SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here