Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (03/06/2019) Un journaliste de la télévision d’état France 3 a été tabassé et séquestré alors qu’il couvrait le procès d’un imam responsable d’une filière d’immigration clandestine.

France 3 Normandie (source) :

L’un de nos confrères s’est fait agresser lundi 3 juin en début d’après midi, alors qu’il tournait des images devant la mosquée de Petit-Couronne, près de Rouen. 
L’agression d’un journaliste de France 3 Normandie s’est produite lundi après-midi devant la mosquée de Petit-Couronne, alors qu’il tournait des images pour illustrer le procès à Boulogne-sur-mer d’un imam et d’un fidèle de cette mosquée.
Une vingtaine de fidèles a voulu empêché notre collègue d’effectuer son travail alors qu’il était sur la voie publique. S’en est suivie une altercation violente pendant laquelle sa caméra a été détériorée. Il a ensuite été gardé contre son gré dans l’enceinte de la mosquée avant que la police n’intervienne.
Notre confrère est légèrement blessé et choqué (il s’est vu prescrire 5 jours d’ Incapacité Totale de Travail), et nous lui apportons tout notre soutien.
La police a arrêté l’un des agresseurs présumés et récupéré le matériel de reportage. L’homme a été placé en garde à vue.

L’imam, un ressortissant iranien, supervisait une filière d’immigration clandestine afro-islamique vers la Grande-Bretagne (lire ici).

Loading...
SHARE

1 COMMENT

  1. étonnant cette violence venant d’adeptes d’une religion d’aaaaaaamour et de paix.
    Les journalistes découvrent l’eau chaude.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here