Loading...

BREIZATAO – POLITIKEREZH (24/06/2019) Le centre culturel et cultuel islamique At Taqwa, boulevard du Portugal, a été rénové ces derniers mois. La ville de Rennes, propriétaire des lieux, y a consacré un budget de 430 000 €.

Il y avait du monde ce dimanche après-midi, à la mosquée du Blosne, boulevard du Portugal. Les portes ouvertes organisées une fois par an ont été doublées cette fois d’une inauguration des travaux de rénovation, réalisés ces derniers mois.

« En fait, les travaux ont duré quasiment un an », indique Brahim Radaf, président de l’association centre culturel et cultuel islamique At Taqwa, la mosquée la plus ancienne de Rennes, ouverte en 1981. Les plus importants travaux concernaient la toiture et des faux plafonds.

Une salle de restauration saisonnière, qui sert notamment pendant le ramadan, a également été refaite, et des toilettes ont été rendues accessibles aux personnes en situation de handicap.

« L’année dernière, nous avons accueilli la soirée officielle de rupture du jeûne. Les travaux ont débuté dans la foulée. » Ce qui n’a pas empêché les locaux de tourner à plein régime cette année encore pendant le ramadan. Outre les heures de prières, « nous avons servi entre 340 et 360 couverts chaque soir ».

Un chantier à 430 000 €, budgété par la ville de Rennes, propriétaires des lieux. La maire de Rennes, Nathalie Appéré, est d’ailleurs venue dimanche après-midi inaugurer ce chantier, aux côtés d’Hubert Chardonnet, adjoint délégué à la sécurité et aux cultes, de Frédéric Bourcier, adjoint à la solidarité et à la cohésion sociale, et d’Eric Berroche, adjoint en charge des quartiers du Blosne et de Bréquigny.

« Cette journée est l’occasion de découvrir les travaux réalisés. Nous avions vu que les locaux commençaient à vieillir, a commenté la maire, soulignant qu’un tel chantier contribuait aussi au « bien vivre ensemble ».

Ce dimanche après-midi, plus d’une centaine d’habitants du quartier, dont de nombreux parents d’enfants inscrits aux cours d’arabe du centre culturel, étaient présents. « 120 élèves, âgés de 5 à 14 ans sont inscrits aux cours d’arabe proposés le samedi et le dimanche. »

Les responsables avaient tenu à inviter largement pour cette journée qui s’est terminée par un copieux repas. « Nous avons distribué 320 invitations dans notre voisinage immédiat, précise Brahim Radaf. Ce centre se veut un lieu d’ouverture et de dialogue entre les différentes franges de la population, un espace d’amitié et de partage ».

(Source : Ouest-France)

Loading...
SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here