Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (31/08/2019) Plus de 250 migrants, installés depuis cet été dans un campement situé dans un parc à Rennes, seront bientôt rejoints par plus d’une centaine d’autres, tandis que deux gymnases de la ville abritent déjà 150 personnes, a alerté vendredi un collectif d’associations.

«L’inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes» accuse la préfecture «d’inaction». Elle a dénombré plus de 250 personnes, dont environ 50 enfants ainsi que des personnes malades, au campement des Gayeulles, un parc rennais, et s’attend à voir «près de 400» personnes ce vendredi du fait de l’évacuation d’un squat situé dans le sud de la ville. «Ça commencé par un tout petit groupe mi-juillet et aujourd’hui ça devient un vrai problème, même si les personnes se trouvent au fond du parc, donc sont quasi invisibles de la population», a déclaré à l’AFP Armelle Bounya, présidente de l’association «Un toit c’est un droit».

Les associations arrivent «au bout de leurs forces sur le plan matériel, du fait du nombre croissant de personnes», estime-t-elle. Les migrants sont originaires «d’un peu partout», avec une forte présence de Géorgiens et d’Albanais, a-t-elle précisé. La mairie, qui tolère le campement, a mis des douches à disposition, installé deux extincteurs et fait ramasser les poubelles pour éviter les problèmes sanitaires. Elle a par ailleurs ouvert deux gymnases pour accueillir des familles avec enfants, soit 150 personnes au total.

(Source : Le Figaro)

Loading...
SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here