Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (08/09/2019) La pollution ethnique continue de prendre de l’ampleur à Kemper (Quimper), administrée par le maire gaulliste Ludovic Jolivet. Outre les nombreux récits relatifs à la tiers-mondisation de la capitale de Cornouaille, les violences interethniques se multiplient dans l’indifférence générale.

Actu.fr (source) :

Mercredi 4 septembre 2019, en plein après-midi, un différend intervient entre deux jeunes hommes. Ils commencent à en venir aux mains, place de la Tour d’Auvergne à Quimper (Finistère).
Les échanges de coups se poursuivent jusqu’au quai du Steïr, au cœur du centre-ville. L’un d’eux reçoit alors deux coups de planches. Ses blessures lui valent un jour d’interruption temporaire de travail.
Aide de la vidéo-protection
L’agresseur a tenté de prendre la fuite. Les policiers ont pu le rattraper et l’interpeller grâce aux caméras de vidéo-protection, installées par la mairie.
Les images sont aussi venues étayer l’enquête de police pour identifier les deux individus, âgés d’une vingtaine d’années et originaires de la Guadeloupe.
La victime a porté plainte. En garde à vue, son agresseur a reconnu les faits et indiqué que la bagarre aurait éclaté pour une histoire de pains au chocolat. Il sera convoqué ultérieurement devant un délégué du procureur de la République dans le cadre d’une composition pénale.

Dans 30 ans, la ville ne sera plus qu’un cloaque africain et musulman similaire aux villes méridionales de l’Hexagone. Elle évoluera au rythme de la guerre des gangs pour le contrôle du trafic de dope sur fond de salafisme.

Loading...
SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here