BREIZATAO – POLITIKEREZH (19/11/2019) L’islamisation résultant du remplacement de population prend de multiples formes, des plus spectaculaires aux plus triviales. L’alimentation ne fait pas exception et le club de François Pinault, à Roazhon (Rennes), a décidé de jouer la carte islamique sans toutefois l’assumer encore pleinement.

Ouest-France (source) :

 » C’est une hérésie ! La galette saucisse, on n’y touche pas », s’insurge Yann. Pour ce Rennais, la galette saucisse est un monument de la culture locale. Il la mange d’ailleurs toujours avec du lait Ribot. Et comment imaginer un match du foot du Stade Rennais sans ses vendeurs de galette saucisse ? Elles font partie du spectacle et de la fête. De même sur les marchés, lors des fêtes de quartier…
Quoi qu’il en soit, le chef Loïc Pasco, qui officie au restaurant du Roazhon Park, a tout de même décidé de la revisiter de fond en comble. « Je sais que ça va faire hurler des puristes, mais j’aime les défis » explique-t-il. D’autant qu’il a été contacté par Uber Eats, le nouveau sponsor de la Ligue 1 de football. « Ils ont demandé à quelques chefs, en France, de revisiter les plats emblématiques de leurs villes et de leurs clubs. Pour Rennes, ils se sont adressés à moi et j’ai accepté. « 
Alors le chef s’est mis à cogiter. Comment sublimer un plat typique qui reste basique. Une galette et une saucisse ! La marge de manœuvre est étroite.  » Quand je vais au marché des Lices, j’en mange toujours une. Mais j’aime aussi l’agrémenter d’épices ou de menthe que je trouve sur les étals de ce marché.  » Difficile de changer radicalement la galette en soi d’autant qu’il faut que ça reste un plat que l’on puisse manger facilement sur le pouce.
C’est donc la saucisse elle-même qu’il va retravailler. Exit le porc.  » J’ai choisi de confectionner une farce à partir de viande de veau, de champignons noirs, de zestes de citron et de langues d’oursin pour lui donner une saveur terre mer.  » C’est osé et il a longuement travaillé les proportions pour arriver à un résultat satisfaisant.
Ce lundi 18 novembre 2019, avec l’aide d’un boucher des halles de Rennes, il a fabriqué ses saucisses.  » Je ne dispose pas qu’une machine pour remplir les boyaux de chaire, alors j’ai demandé à un bon ami.  » Il ne lui restait plus alors que de les faire cuire et les déguster.
Mardi, il présentera ses nouvelles galettes saucisses à des journalistes spécialisés. « On ne lui a pas encore trouvé un nom officiel. Peut-être la Roazhon galette saucisse ? » Avis à ceux qui auraient une idée.
Mais où est ce que l’on pourra la manger ?  » Elle sera disponible du 9 au 15 décembre uniquement sur commande sur Uber Eats. Ça sera une phase de test. Ensuite, on verra pour la proposer plus largement. « 

La Galette Halal serait probablement le meilleur nom à donner à cette grossière opération menée par le Stade Rennais en faveur des masses afro-musulmanes qu’il courtise avec agressivité.