Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (28/12/2019) L’abâtardissement racial propagé par la République Française se poursuit en Bretagne.

Ouest-France (source) :

Quel est le point commun entre Koffi Tekpor du Togo, Srey Mom Taing du Cambodge, Maria Huaman Aguilar du Pérou, Gideon Kliger d’Allemagne, Elisa Met des Philippines, Mohamed Iguomghar du Maroc et Alexey Mironov d’Ukraine ? La nationalité française !
Dans le Finistère, en 2018, 586 personnes ont déposé une demande d’acquisition de la nationalité française. 278 ressortissants étrangers, venus de 25 pays différents, sont devenus de nouveaux Français. Parmi ces 278 personnes, 163 ont été naturalisées par décret, 115 sont devenues Françaises par mariage.
Nés en France, 23 jeunes sont, aussi, devenus Français avant leurs 18 ans, grâce à la démarche effectuée auprès du tribunal d’instance.

Le sort combiné du Brésil et du Liban guette Breizh. Comme le disait Olier Mordrel : « Est Français qui veut, est Breton qui peut ». L’Etat Français, évier du tiers-monde et authentique poubelle ethnique, constitue plus que jamais une menace pour la survie biologique du peuple breton.

Loading...