Loading...

BREIZATAO – ISTOR (30/01/2020) Le texte crypté fait référence à l’empereur Théodoric le Grand, le roi des Ostrogoths et dirigeant du ‘Royaume Ostrogothique d’Italie indépendant’ entre 493 et ​​526. Les dalles devaient forcément lui être postérieures.

Bien que les dessins dans la roche pourraient faire penser à de simples gribouillis ou à des décorations dénuées de sens, une équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Per Holmberg de l’Université de Göteborg, y a vu un code et a tenté d’en découvrir le sens. Dans un article publié par l’Université d’Uppsala, l’équipe explique comment elle a réussi à déchiffrer ledit code viking.

Combinant les découvertes de la sémiotique, de la philologie, de l’archéologie et de l’histoire de la religion, l’étude permet de comprendre le monument dans le contexte socioculturel et religieux du début de l’âge viking en Scandinavie. L’inscription consiste, selon l’interprétation proposée par les chercheurs et relayée par le Sun, en neuf questions énigmatiques.

Selon les chercheurs, le règne de Théodoric est considéré dans la croyance Viking comme un mauvais présage puisque sa mort a été suivie par des éruptions volcaniques qui ont décimé des régions d’Europe, une famine entraînée par de mauvaises récoltes et des maladies qui ont suivi.

L’étude suggère que l’inscription traite d’une anxiété (à raison) déclenchée par le fils de Varin frappé au combat juste après une tempête solaire. A la même période, une éclipse solaire a fait disparaître le soleil et une période particulièrement froide a vu les récoltes mourir. Cette année-là, 50% de la population scandinave a fui la région à la recherche de nourriture ou a succombé à la famine.

Le texte parle de préoccupations pour « les quatre soleils », et pose des questions sur le dieu nordique Odin (le dieu de la sagesse, de la poésie, de la mort, de la divination et de la magie). Le reste du code parle beaucoup de loups, de tuer des loups, de tuer le soleil, des champs de bataille et d’autres images divines qui sont très importantes pour les Vikings et leurs dieux.

Le sens de tout cela serait en rapport avec une certaine course contre le temps pour se sauver avant la fin du monde.

(Source : RTBF)

Loading...