Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (24/03/2020) C’est l’épilogue de l’un des principaux procès de ces dernières années en Ecosse : celui d’Alex Salmond, 65 ans, ex-premier ministre de la nation britannique et ex-président du SNP (Scottish National Party, le parti indépendantiste écossais), pour agressions sexuelles et tentatives de viol. L’ancien premier ministre a été acquitté, lundi 23 mars, des faits pour lesquels il était jugé devant la Haute Cour d’Edimbourg.

Il était accusé de treize agressions sexuelles et tentatives de viol contre neuf femmes, présumées avoir été commises entre juin 2008 et novembre 2014, notamment dans sa résidence officielle. L’ancien responsable politique, qui a dirigé le gouvernement écossais de 2007 à 2014 et mené l’Ecosse au seuil de l’indépendance, clamait son innocence.

Durant son procès, il avait dénoncé des « exagérations » et des « inventions » à motivation politique. Après le verdict du jury, tombé au terme de onze jours de procès, Alex Salmond a déclaré que sa foi dans la justice écossaise en était ressortie « renforcée ».

« Quel que soit le cauchemar que j’ai vécu ces deux dernières années, ce n’est rien comparé au cauchemar que chacun d’entre nous vit actuellement », a-t-il ajouté, en faisant référence à la pandémie de Covid-19. « Des gens meurent et beaucoup plus vont mourir. » Il a exhorté les personnes présentes à rester confinées chez elles.

Ancien fonctionnaire et économiste de la Bank of Scotland, il avait pris, en 1990, les rênes du SNP, formation très hétérogène qu’il a contribué à recentrer.

Après avoir claqué la porte du parti en 2000 après un revers électoral, il était revenu à sa tête quatre ans plus tard et avait été élu premier ministre d’Ecosse en 2007. En 2011, sous sa houlette, le SNP avait raflé la majorité absolue au Parlement écossais de Holyrood, lui laissant espérer que l’indépendance de l’Ecosse était à portée de main.

Le non l’avait finalement emporté lors du référendum sur l’indépendance en septembre 2014, provoquant, quelques semaines plus tard, la démission de M. Salmond de son poste de premier ministre.

(Source : Le Monde)

Loading...