Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (25/03/2020) Les conséquences sanitaires de l’arrivée massive de colons venus de Paris se manifestent dans les îles bretonnes.

Ouest-France (source) :

L’hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 56 qui devait être redéployé sur le secteur finistérien durant un mois à compter du 16 mars, a finalement été maintenu sur sa base de Quéven, à Lann-Bihoué. Et tant mieux ! Il est paré à décoller à la demande des équipes médicale du Samu notamment, pour assurer la couverture de l’ensemble du département et de ses îles. Il a été déclenché ce mardi après-midi vers 16 h pour une suspicion d’infection au coronavirus à Belle-Île.
Un homme de 60 ans a été évacué par Dragon 56 à l’hôpital de Vannes. À bord, pilote, mécanicien et secours étaient équipés de masques, tenues étanches, lunettes. Des équipements de protection qu’ils ôtent dès leur retour à la base et qu’ils placent ensuite dans des sachets.
Tout un protocole est mis en place, pour procéder notamment au nettoyage et à la désinfection de l’hélico et de ses équipements comme le brancard. « Il faut compter trois heures de désinfection », nous indique un membre de l’équipe. L’hélicoptère est donc indisponible jusqu’à 20 h. D’ici là, Dragon 29 prend le relais si besoin.

En cas d’épidémie générale, les Bretons de Belle-Île ne pourront pas être évacués en masse, faute de moyens de transport adéquats, avec les conséquences mortelles que l’on sait.

L’absence de gouvernement breton capable de protéger son territoire et ses populations produit en toute logique ses effets désastreux. Réduite à l’état de colonie, la Bretagne subit.

Loading...