BREIZATAO – POLITIKEREZH (04/01/2021) Les nationalistes bretons se sont mobilisés à Ploareg-an-Argenon (Plorec-sur-Arguenon) le 3 janvier, notamment à l’appel de Padrig Montauzier, président fondateur d’Adsav! et vétéran du Front de Libération de la Bretagne.

Le motif de la colère, partagée bien au delà de ce village situé à la frontière du Penthièvre et du Pays de Saint-Malo, est lié à la campagne de vandalisme rouge contre le patrimoine religieux de la commune organisée par « La Libre Pensée », une organisation d’extrême-gauche contrôlée par des militants trotskistes.

Suite à une procédure judiciaire de « La Libre Pensée », un calvaire vieux de 74 ans doit en effet être détruit après avoir été récemment rénové par des particuliers (voir notre article).

De l’anti-catholicisme à l’islamisme

La Libre Pensée a longtemps été une organisation anti-cléricale. Mais est-ce l’hostilité au fait religieux qui anime le groupuscule trotskiste aujourd’hui ? Tout dépend de quelle religion il s’agit, si l’on en juge par l’activisme de la « Libre Pensée » ces derniers mois.

L’organisation s’est en effet récemment illustrée par sa défense du « Collectif Contre l’Islamophobie en France » (voir ici), une association écran des Frères Musulmans, mouvement islamiste radical. Le CCIF était visé par une procédure de dissolution par le gouvernement français suite à l’assassinat du professeur Samuel Paty qui avait été désigné à la vindicte par des activistes du CCIF. Procédure à laquelle s’oppose la Libre Pensée, désormais soutien officiel de la frange la plus obscurantiste de l’islam en France.

La Libre Pensée n’hésite d’ailleurs plus à assimiler la dénonciation de l’islamisme à « l’islamophobie », comme en atteste les écrits qu’elle diffuse (source) :

On pourrait gloser à souhait sur « islamisme radical, islamistes-terroristes », mais « islamisme », il s’agit bien de la religion et de ses adeptes. L’Islamisme est aux musulmans, ce que le Catholicisme est aux partisans du Vatican, le protestantisme aux adeptes de Luther et de Calvin, le Judaïsme aux héritiers de Moïse et le Bouddhisme à Bouddha. Il s’agit bien alors d’une discrimination raciste quand est distingué l’Islam des autres religions.

Comment expliquer cette évolution ? Tout simplement par l’opportunisme qui caractérise le trotskisme depuis ses origines. L’extrême-gauche se retourne vers les islamistes pour continuer son travail de destruction de la culture européenne, une constante qui ne surprendra personne. Y compris en Bretagne où ce groupuscule sectaire continue d’oeuvrer à la destruction physique du patrimoine breton. Une initiative qui ne peut que séduire ses nouveaux amis islamistes qui sont eux-mêmes adeptes d’un iconoclasme intégral.

Abonnez-vous à la newsletter de BREIZ ATAO !