Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (08/03/2021) Quatre ans après le crime, Annika R. (nom modifié, aujourd’hui 19 ans) de Hanovre a fait face à ses bourreaux. Le tribunal de district de Uelzen a maintenant déclaré Mohamad T. (24 ans) et Schadi A. (24 ans) coupables.

En été 2016, la fille d’une bénévole venant en aide aux réfugiés avait visité le logement de Syriens dans le district de Lüchow-Dannenberg. Après avoir bu du thé, tout a basculé. Selon l’acte d’accusation, Mohamad T. a soudainement tenu les bras de la jeune fille pendant que son complice la déshabillait et la violait.

Après l’agression sexuelle, le duo a menacé : « Si vous dites quoi que ce soit, nous tuerons toute votre famille. »

Ce n’est qu’un an plus tard, alors que l’un des auteurs devait s’installer dans sa maison, qu’elle a rompu son silence.

Lors du procès devant le tribunal pour mineurs – les accusés étaient adolescents au moment du crime – le duo, jusqu’alors impuni, a nié le crime. Verdict : deux ans de prison avec sursis pour Schadi A., 18 mois pour son complice, plus une amende de 500 euros chacun. Björn Nordmann, avocat de la victime : « Il est important pour mon client que le tribunal l’ait cru. Les quatre dernières années ont été difficiles pour elle ».

Les avocats de la défense des deux hommes ont fait appel du verdict.

(Source : Bild.de)

Loading...