Loading...

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (12/03/2021) Du nouveau dans l’affaire du clandestin sénégalais employé par le patron voyou Kévin Le Fourn au Guilvinec (lire notre article d’hier). Le migrant musulman a en fait été condamné pour violences conjugales sur la Bretonne qui s’était mésalliée avec lui, motif de son expulsion.

Ouest-France (source) :

Arrivé en France en 2014, Papa Ndiaye, d’abord matelot à Boulogne (Pas-de-Calais), est venu s’installer au Guilvinec (Finistère) en 2017. Depuis 2019, il travaille à bord du Manona, un bateau de 9,60 m armé pour la pêche au congre.
Au départ, arrivé du Sénégal avec un visa de travail, il s’est marié à une Française, son titre de séjour a alors été modifié. Séparé de celle-ci, condamné à 300 € d’amende pour des violences conjugales, il est désormais menacé d’expulsion. Il est sous le coup, depuis le 16 février, d’une obligation de quitter le territoire et est assigné à résidence.

La population bretonne doit immédiatement se mobiliser pour exiger l’expulsion du délinquant sénégalais et mettre un terme aux agissements du patron voyou Le Fourn qui emploie de la main d’œuvre clandestine pour maximaliser ses profits, quitte à imposer des étrangers indésirables à la société bretonne.

Pour exiger l’expulsion du délinquant sénégalais Papa Ndiaye :

Préfecture du Finistère : +33 02 98 76 29 29

Fax Préfecture : 02 98 52 09 47

[email protected]

 

 

Loading...