Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (27/06/2021) Le parquet de première instance d’Athènes a engagé des poursuites contre trois Pakistanais arrêtés pour le viol d’une femme enceinte de 25 ans à Agios Panteleimon aux premières heures de la matinée de mercredi dernier.

Sur la base de l’accusation, les trois Pakistanais font face aux charges suivantes : Le viol par deux auteurs, le viol conjoint et l’assistance au viol et l’enlèvement conjoint dans le but de contraindre la victime. En outre, une quatrième personne est recherchée par les autorités a été accusée de viol. Les accusés devraient être présentés devant un juge d’instruction.

La jeune fille, qui en est à son troisième mois de grossesse et qui souffrirait de troubles mentaux, a déclaré à la police avoir été violée par quatre étrangers.

D’après ce qu’elle a décrit à la police, la jeune femme de 25 ans s’était rendue à Omonia mardi soir pour réparer son téléphone portable. Elle a été abordée par un jeune homme d’origine afghane, qui l’a conduite dans un endroit sombre et l’a violée.

Choquée, la jeune femme de 25 ans a demandé de l’aide à trois Pakistanais qui l’ont persuadée de les suivre pour l’aider. Ils l’ont emmenée en taxi dans un appartement souterrain à Agios Panteleimon où ils l’ont violée collectivement.

Les voisins des appartements adjacents ont entendu les cris et les hurlements de la jeune fille et sont sortis sur les balcons pour voir qui appelait à l’aide. Les auteurs, craignant d’être remarqués par les voisins et la police, l’ont laissée quitter leur appartement.

Sous le choc, la malheureuse, qui portait un bébé dans son ventre, s’est réfugiée à la police où elle a indiqué l’appartement où elle avait vécu ces moments de cauchemar aux mains des agresseurs.

Dans l’appartement, du matériel génétique de la jeune fille de 25 ans, ses sous-vêtements et des morceaux de ses vêtements auraient été trouvés.

(Source : Protothema.gr)

Loading...