Loading...

BREIZATAO – ETREBROADEL (11/08/2021) C’est un monument historique qui a été dégradé. Érigé sous Salazar en 1960, dans le quartier de Belém, à Lisbonne, le Monument des découvertes – Padrão dos Descobrimentos – a été la cible d’un tag. Ce dernier a été découvert lundi 9 août, rapporte la presse locale, citée par Courrier international dans un article publié mardi 10 août. Selon le Jornal i, l’imposant édifice de 52 mètres de hauteur « aurait été vandalisé par une Parisienne qui ne se trouve déjà plus au Portugal ». Et plus précisément, par une étudiante en arts.

La jeune femme aurait été identifiée par la police après avoir publié, sur son compte Instagram, une vidéo du graffiti. Ladite vidéo, accompagnée du message « It’s a wrap, bye Lisboa » (« C’est dans la boîte. Au revoir Lisbonne »), a été postée au cours de la nuit de dimanche à lundi, précise le journal portugais.

Au Portugal, la polémique est toujours vive. Le Jornali rapporte, par exemple, que José Ribeiro e Castro, le président de la Société historique de l’indépendance du Portugal, s’est déclaré en faveur de la mise en place d’un système de vidéosurveillance autour des monuments portugais. Même son de cloche du côté des politiques de droite. Comme l’a remarqué Courrier international, le président du parti conservateur CDS-PP, Francisco Rodrigues dos Santos, a fustigé auprès des médias « un véritable terrorisme culturel ». Et André Ventura, leader du parti de droite radicale populiste Chega, de renchérir : « C’est une attaque à toute notre histoire. »

(Source : Le Point)

Loading...